Panoramiques VR

Présentation

Panoramiques de 180 , puis 360 ... horizontal, et si on y rajoutait l'espace vertical ?
C'est possible ! mais le résultat affiché à plat en 2D, à l'écran ou sur le papier ne ressemble pas du tout à la réalité.

Le VR ou réalité virtuelle permet d'afficher cette image, en simulant la réalité. Vous avez certainement déjà vu sur internet de quoi il s'agit, l'exemple parle mieux que les mots :

Cliquez à l'intérieur de l'image et en tirant dans un sens ou dans un autre, on visualise la scène comme si on y était ... en tournant la tête !
En plein écran ces images ont quelque chose de magique, le photographe à disparu, on flotte au milieu de l'image, extra-ordinaire !

On parle aussi de QTVR, c'est la version Quick Time Virtual Reality de Apple, lisible avec un plug-in gratuit d'Apple disponible sur get quicktime.
Il existe plusieurs façons de lire les images VR, les plus courantes sont celles à base de Flash et de Quick Time.

Si vous désirez voir de superbes VR, rendez vous sur la pages Liens de ce site.

Pour faire ce genre de panoramique (réservé à l'internet ou des présentations multimédia), 3 étapes importantes :

1_ Prise de vue de la totalité de l'espace,
2_ Assemblage,
3_ Création du VR,

Le but  de cette page est de vous présenter une méthode, accessible à tous, vous allez voir, ce n'est pas si compliqué !
N'étant pas le grand expert de cette spécialité, la description restera simple.

Matériels photographiques

Le matériel de l'auteur est composé des éléments décrit ci dessous, mais tout type de matériels similaire dans une autre marque fera très bien l'affaire.

_ Un reflex numérique : Canon EOS400d,
_ Un objectif grand angle : 10-22 mm de Canon,
_ Une tête panoramique : Nodal Ninja 3
_ Un trépied (sans rotule),

Le Canon EOS400d à l'avantage d'être léger et compact, pratique pour le photographe de nature. Les commandes sont faciles d'accès et rapidement mises en oeuvre.

L'objectif 10-22 mm est un très bon zoom grand angle qui fait en réalité 16 mm sur l'Eos400 (facteur x 1,6). Son champ de 100 ° nécessite de faire 13 prises de vue pour couvrir la totalité de l'espace. Un fish eye de 8 mm permettrait de se contenter de 9 prises, il sera à privilégier pour les reportages, le zoom 10-22 mm suffira amplement pour les paysages sans mouvement au premier plan.

La tête panoramique Nodal Ninja 3 est simple et rapide de mise en oeuvre, et surtout très efficace, voire indispensable pour ce genre de prise de vue. D'autre marques propose des têtes d'exellente qualité.

Réglages

Adaptation de l'appareil à la tête panoramique
Il s'agit de monter l'appareil sur la tête panoramique, à la bonne place horizontale et verticale, bien noter les réglages pour les retrouver la fois suivante (sans réfléchir ...).
L'Eos400 avec le zoom 10-22 rentre pile sur la Nodal Ninja, sur la position la plus au fond du rail horizotal.

Le point nodal
On fera une vérification dans le viseur du point nodal : 2 éléments de la scène, un au premier plan, l'autre en arrière plan, situés visuellement très proche, doivent rester à distance identique lorsque que l'appareil est en rotation.

Verticalement il faut être exactement dans l'axe de rotation.

On choisira la plaquette permettant de faire un angle de 60° à chaque prise de vue.

Prise de vue

Principes
Le champ du 10-22 mm (à 10 mm) est suffisant pour faire le tour de 360 ° en 6 images verticales, mais pas assez pour avoir aussi le zénith et le sol. Il va falloir faire 2 passes : une première vers le haut comprenant le zenith (réglage Nodal +50°), une vers le bas(réglage Nodal -30°), puis pour terminer une image à main levée du sol (appelé le nadir), après avoir enlevé le trépied, soit un total de 13 images.

Les réglages de l'appareil
_ Balance des blancs : fixe, choisir lumière du jour, ou la white-balance correspondante (indispensable sinon les images auront des températures de couleur différentes),
_ Vitesse/diaphragme : en manuel, faire une mesure de la scène en multizone, et la reporter en mode manuel, indispensable également pour avoir des images correctement exposées de façon homogène. Dans le doute, choisir un bracketing +1 -1 et faire 3 images à chaques fois, lors du montage on aura ainsi le choix.
_ Objectif : vérifier qu'il est bien calé sur 10 mm.

Le sujet
Tout l'art du photographe sera de trouver le bon sujet, de bien le cadrer (quoique cadrer ne soit pas vraiment le terme idéal !) ...

La prise de vue
_ installer le trépied avec la tête panoramique, bien régler l'horizontalité à l'aide du niveau à bulle.
_ Faire une mesure de la lumière et reporter en mode manuel,
_ passer la balance des blanc en lumière du jour (ou autre que automatique),
_ éventuellement le bracketing,
_ fixer l'appareil, et vérifier le zoom à 10 mm,
_ réglage vertical +50°,
_ prises de 6 photographies toutes les 60° horizontale,
_ réglage vertical -30°,
_ prises de 6 photographies ...
_ retirer l'appareil, puis le trépied,
_ dernière image du nadir , bras tendu
C'est dans la boite !

Il faut être précis, le zoom de 10 mm est à peine suffisant, la marge est minimum.

Assemblage

On utilisera pour cet exemple le logiciel PTgui.
Ce dernier est très simple d'utilisation et rapide, mais il comporte aussi toutes les facilités pour travailler ou corriger des travaux délicats ou particuliers.

Chargez les photographies,
Vérifier que PtGui a bien pris en compte l'objectif de 10 mm dans le format image rectilinéaire,

 

Lancez l'alignement,
La fenêtre panorama editor vous donne le résultat attendu.

Corriger éventuellement la disposition de l'image, ici on recentrera sur le sujet principal qui est l'arche au dessus de l'Ardèche :

Lancer la génération,
Choisir une taille 6000x3000 pour avoir un affichage plein écran confortable,
Patientez un certain temps, fonction de la puissance de votre machine,

Vérifier sous photoshop que l'image finale est correcte, corriger des éventuels défauts, comme un bout de votre pied qui parfois est resté sur l'image(!). Ajouter la griffe du photographe en bas de l'image.

Sauvegardez en jpg de bonne qualité, niveau 8 par exemple pour faire une image autour de 3 Mo.
On dispose d'une image étonante ... 360° x 180° en deux dimensions, à plat !
Reste la phase finale, passer en VR.

Réalité virtuelle

Principalement deux formats, en flash ou en Qtvr. PtGui permet une transformation en Quick Time. On utilisera Pano2VR pour passer en flash moyenant un achat de ce logiciel.

Lancez dans "Outils" de PtGui la génération d'un QTVR, choisir une taille de 1024x768 ou plus pour un affichage plein écran.

La réalisation est rapide, on peut regarder le résultat en double clicquant sur le fichier généré en extension .mov.

Passez en plein écran pour apprécier au mieux la qualité du résultat.

Visualisation sur Internet

Pour un affichage sur internet il reste encore un petit travail à faire à l'aide d'un logiciel comme PleinPot. Ce dernier va créer une page html et les instructions adéquate pour un affichage digne de ce nom !

PleinPot génère un fichier html directement compatible internet, lui est associé un répertoire "media" dans lequel sont rangé quelques éléments indispensable.
Petit bug sur ma version d'évaluation, il faut recopier le fichier .mov dans media....

et enfin le résultat final